Site Overlay

Étanchéité mur enterré : ce qu’il faut savoir sur le cuvelage

Votre sous-sol et votre cave sous-terrain sont-elles humides ? Si vous ne réagissez pas vite, ces pièces vont alors devenir un milieu humide idéal pour la prolifération des moisissures nocives pour la santé. Que faire alors ? La solution la plus  utilisée est le cuvelage. De quoi s’agit-il et comment il se procède ?

Quel est l’impact de l’infiltration d’eau sur notre maison ?

L’eau de pluie pénètre dans le sol tandis que les eaux souterraines ont tendance à remonter en surface. Ce n’est pas sans surprise donc que les milieux sous terrain comme le sous-sol ou la cave sont souvent assujettis à l’humidité ou qu’il ait des flaques d’eau sur le sol. Dans les pires des cas, l’humidité affecte les revêtements des murs et des sols. Au pire, elle peut même affecter la construction de votre maison. À long termes, elle va provoquer des mauvaises odeurs et contribuer au développement de moisissures et des champignons qui vont polluer l’air ambiant dans votre maison, ce qui risque de provoquer des maladies respiratoires. Pour remédier à ce problème, il n’y a qu’une chose à faire. Effectuer le cuvelage de vos murs enterrés afin que la structure de la maison et votre santé ne soient pas davantage endommagées.

Le principe du cuvelage

Le cuvelage consiste à imperméabiliser les murs enterrés, les caves et les sous-sols. Cette méthode se fait de deux manières. Le premier s’agit du cuvelage extérieur où l’imperméabilité s’effectue de l’extérieur. Pour ce faire, des coffrages en ciment ou en béton vont être installés le long des murs du sous-sol à protéger. La façade extérieure des murs enterrés sera alors étanche empêchant ainsi les précipitations de pénétrer dans la fondation. Il s’agit d’une méthode d’étanchéité préventive recommandée pour les constructions neuves. Etant donné que cela demande d’énormes travaux, il exige souvent de l’investissement.

Lire  Un nouveau Congrès FNAIM riche en rencontres et contenus.

La seconde méthode concerne le cuvelage intérieur. Cette dernière est surtout recommandée pour les maisons anciennes. À défaut de ne pas avoir accès depuis l’extérieur, il va falloir imperméabiliser depuis l’intérieur pour empêcher la pénétration de l’eau dans le sous-sol et les murs enterrés. À l’aide d’une couche étanche telle que la résine époxydique dite hydrophobe et le mortier hydrofuge, les risques d’infiltration d’eau dans les murs enterrés sont quasi-nulles afin de rendre votre cave et de transformer votre sous-sol en espace de vie saine à part entière dans la maison.

Comment faire le cuvelage d’un mur enterré ?

Quel que soit le cuvelage de votre cave, votre sous-sol ou votre mur enterré, ce manœuvre est suffisamment complexe qu’il nécessite l’intervention d’un professionnel qualifié. Les travaux de cuvelage intérieur se font en plusieurs étapes.

Étape 1 : préparer les murs

La première chose à faire avant d’entamer le cuvelage est de faire un état des lieux et analyser la situation. Faites venir un pro pour inspecter l’état des murs et estimer jusqu’où se répand les dégâts. Une fois le diagnostic réalisé, il faut entamer au décapage des anciennes couches de peinture. Les enduits et les chaux doivent être complètement éliminés au préalable. En effet, l’imperméabilisation du sous-sol se fait toujours sur une surface nue. S’il y a des fuites d’eau, faites appel à un plombier pour réparer les tuyaux d’évacuation.

Étape 2 : pose de couche d’accrochage

Après avoir éliminé les fuites, reboucher les trous et les fissures avec du mastic ou de l’enduit afin d’obtenir une surface propre et lisse. Ensuite, rendez les murs propres et exempts de graisse en insistant sur la zone autour des dommages. Une fois le mur lisse et sans graisse, on passe à la pose de couche d’accrochage avec un pinceau large. Assurez-vous que le produit pénètre bien dans les pores les plus petits. Cette couche de liaison est nécessaire pour assurer une adhérence maximale du produit étanche.

Lire  Neuf et ancien : l'objectif de la satisfaction client

 Étape 3 : pose de couche de solin

Une autre étape importante consiste à poser une couche de mortier dite solin. Pouvant atteindre deux centimètres d’épaisseur, le solin permet de sceller la jonction rejoignant le sol et le mur. Cet endroit est risqué pour l’accumulation d’humidité.

Étape 4 : pose de couches d’étanchéité

Il est temps de passer à la dernière étape qui consiste à enduire 2 à 3 couches imperméables en époxy ou le mortier d’étanchéité. Étalez également des épaisses couches de produit imperméable sur le joint du plancher du sous-sol. Consultez l’emballage pour connaître le temps de séchage avant d’appliquer une autre couche. Normalement, chaque intervalle de couche doit atteindre 24 heures afin que les trois couches adhèrent bien entre elles et créent une barrière inamovible et impénétrable. Après 72 heures de temps, terminez le cuvelage en appliquant cette fois-ci une couche de peinture étanche et un enduit de finition sur les murs, mais également le sol pour les rendre étanches et pour habiller la pièce.

Le fait d’imperméabiliser le sous-sol, la cave et les murs enterrés de l’intérieur est intéressant, car il vous permet d’économiser le coût. Néanmoins, c’est un travail délicat. Mieux vaut demander l’intervention des professionnels dans ce domaine pour assurer la pérennité de votre sous-sol, et donc de votre maison pour les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *